Présentation
▼ En quelques mots...
▼ Clin d'œil

 

A ce jour, l'œuvre de Didier Mouron compte plus de 450 tableaux réalisés au crayon dont la plupart ont été vendus sur tous les continents. Avec les années, le style est devenu plus fouillé mais le fil rouge tendu entre ses premiers dessins et sa carrière actuelle garde sa ligne : la grande majorité des œuvres sont le reflet des images furtives et immatérielles qui habitent le subconscient et l'univers des rêves.
Didier Mouron se plaît à dire : « Je vis comme je peins et je peins comme je vis. Je voyage dans un univers utopique parsemé d'incohérences, d'irréalisable et d'irréalisme »
Depuis près de 40 ans il se distingue par le soin apporté à la réalisation de ses œuvres autant que par la manière dont il les présente au public.
Il intrigue le milieu initié par une maîtrise unique et tout à fait exceptionnelle qui consiste à élaborer ses toiles d'un seul trait et en marge de toute notion académique; sans esquisse et sans retouche. Certains n'hésitent pas à qualifier sa technique de « phénomène » …D'irréaliste.

         

           

1985   Trump Tower

2009 - 2010   Off the Wall

2013   Forbidden City

2014   Warner Bros. Studios (Burbank, California)

Bande annonce du film

 

En quelques mots...
▲ Présentation
▼ Clin d'œil

« Je ne suis jamais très à l'aise lorsqu'il s'agit de parler de ma personne, car je défends l'idée que l'auteur d'une œuvre, quelle qu'elle soit, n'a qu'un rôle de second ordre. Sa raison d'être primordiale réside dans la maîtrise de l’instrument qui lui a été donné pour exprimer ce que la vie lui fait ressentir. Il a également le rôle d'assumer la portée de ce qu'il prétend exprimer, de se nourrir bon gré ou mal gré des retombées qu'il provoque, dans le seul but d'assurer la continuité de son œuvre.
Je l'ai déjà exprimé, et je continue à le penser : je suis un ouvrier au service de l'expression. Producteur d'images simples engendrées d'une pensée visuelle. Une pensée visuelle qui évolue au gré de mon environnement quotidien et se manifeste le plus souvent sous la forme de rêves.
Au fil du temps j'ai appris à jouer avec les éléments qui composent cet environnement. A provoquer, dans une certaine mesure, les contextes propices à l'éclosion de nouvelles images, afin d'ouvrir un maximum de fenêtres et de les offrir à ceux qui se sentent interpellés.
Ma pensée visuelle est aussi simple que cela.
Quant à la technique, disons que c'est en crayonnant que l'on devient "crayonneur"...
Lorsque l'on est le spectateur, c'est-à-dire l'élément principal de cette communication, l'image perçue n'est souvent que le reflet de l'état d'esprit dans lequel on se trouve.
 »

 

 

 

 

 

 

  Détail de tableau en cours de réalisation

 

Vidéo
Création d'un tableau
 

 

 

« Un clin d'œil à mon père qui, en partant,
m'a confié son crayon...
 »

 

 

 

Dessins réalisés en 1957 par Henri Mouron (Riri)